Back to All Events

Monsieur de Pourcegnac


Monsieur de Pourcegnac

From December 17th 2015 to 18th June 2018. En savoir +
ON TOUR

DSC00933.JPG

Monsieur de Pourceaugnac
Comédie-ballet de Molière & Lully

Ensemble instrumental des Arts Florissants

Direction musicale (en alternance)
William CHRISTIE
Paolo ZANZU

Mise en scène
Clément HERVIEU-LÉGER

Décors
Aurélie MAESTRE

Costumes
Caroline DE VIVAISE

Lumières
Bertrand COUDERC

Son
Jean-Luc RISTORD

Chorégraphie
Bruno BOUCHÉ

Stéphane Facco – médecin, Lucette, suisse
Juliette Léger - Julie
Clémence Boué – Nérine, Picarde, suisse
Gilles Privat – Monsieur de Pourceaugnac
Guillaume Ravoire – Eraste
Daniel San Pedro – Sbrigani
Alain Trétout – Oronte

Programme
Jean-Baptiste LULLY - Monsieur de Pourceaugnac

Le 6 octobre 1669, la troupe de Molière crée, au château de Chambord, une nouvelle comédie-ballet, sur une musique de Lully, pour le « divertissement du Roi ». Monsieur de Pourceaugnac narre les aventures de ce gentilhomme limougeaud monté à Paris pour épouser la jeune Julie mais que Sbrigani et Nérine, gens d’intrigue payés par l’amant de la belle, vont s’ingénier à perdre. La pièce connaît un grand succès. Elle ne sera pourtant que rarement montée par la suite. Certains ont ainsi voulu voir dans la comédie-ballet l’éphémère triomphe d’un genre mineur. C’est là bien mal considérer l’ambition du projet de Molière. En mêlant inextricablement l’art dramatique, la musique et la danse, Molière rêve d’un spectacle total qui révélerait, aux yeux de tous, la puissance du théâtre. Dans Monsieur de Pourceaugnac, peut-être davantage que dans toute autre pièce, il nous rappelle que le théâtre est un monde où toutes les transgressions sont permises, un monde où les fous sont les rois, où les fous sont les sages.

« Contrairement à d’autres comédies-ballets, la musique ne joue pas, dans Monsieur de Pourceaugnac, un simple rôle d’ornement, mais fait intrinsèquement partie de la dramaturgie de la pièce. Il faut ainsi considérer les moments chantés comme des scènes à part entière et non comme de simples “intermèdes” dont nous pourrions faire l’économie. […] C’est cette imbrication entre la musique et le théâtre qui fait, pour William Christie et moi, l’intérêt singulier de cette œuvre. Tandis que l’opéra naissant va peu à peu faire primer la musique sur le théâtre, Molière et Lully réussissent dans cette œuvre cette incroyable gageure : faire de la musique du théâtre. »

Écrit par
Clément Hervieu-Léger

© Charles Mignon Prises de vues filmées au Théâtre Impérial de Compiègne

 

Distribution
Erwin AROS, haute-contre, 2d musicien, l'Égyptien
Cyril COSTANZO, basse, apothicaire, avocat, archer
Claire DEBONO, soprano, l'Égyptienne
Matthieu LÉOCRART, baryton-basse, 1er musicien, médecin, avocat, exempt

Production :
C.I.C.T. / Théâtre des
Bouffes du Nord

Coproduction :
Théâtre de Caen, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Les Arts Florissants, Château de Versailles Spectacles, CNCDC Châteauvallon, Théâtre Impérial de Compiègne, Compagnie des petits champs, Théâtre de Liège

Construction décors :
Les Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg

Action financée par la Région Île-de-France

Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France

 

 
Pourceaugnac_ForumOpera-1.jpg
 
Later Event: October 30
Schubert alla Fondazione Cini